Qu’est-ce que la conchyliculture ?

Si vous êtes amateurs de produits régionaux, vous avez sans doute entendu parler de conchyliculture. Un petit indice ? Cet élevage est généralement lié à l’univers marin. La mer regorge de produits savoureux, mais pour certains d’entre eux et afin d’assouvir notre gourmandise, des hommes ont conçu des élevages pour répondre à la forte demande d’huîtres creuses, de moules, d’huîtres plates, de palourdes ou encore de coques.

La pêche à pied est un plaisir immense pour les locaux qui peuvent récolter des coques ou des couteaux. Mais pour certains produits de la mer, il faut se fournir auprès des meilleurs producteurs de la région.

L’aquaculture

Découvrons d’abord ce que signifie l’aquaculture, car la conchyliculture est étroitement liée à celle-ci.

L’aquaculture, appelée aussi halieuculture ou encore aquiculture, désigne la culture d’organismes aquatiques. Ces organismes peuvent être des poissons, mais aussi des algues, des crustacés ou encore des mollusques. Cette culture spécifique en milieu aquatique est réalisée en milieu fermé, c’est-à-dire en bassin, en rivière ou encore en étang.

L’aquaculture regroupe la pisciculture (élevage de poissons), l’algoculture (élevage des algues), la carcinoculture (élevage de crustacés) ou encore la conchyliculture que nous allons découvrir plus en détail.

La conchyliculture

La conchyliculture est une pratique qui désigne la production et l’élevage de coquillages. On retrouve donc au sein de la conchyliculture l’ostréiculture (les huîtres) ou encore la mytiliculture (les moules) pour les plus connues d’entre elles.

La France est le premier producteur d’huîtres en Europe et le troisième pays producteur de moules. Les Italiens et les Espagnoles sont les principaux producteurs de ces mollusques savoureux.

La conchyliculture fait partie de notre patrimoine français. Les éleveurs maîtrisent un savoir unique et précieux. C’est pour permettre de valoriser ces connaissances, ce savoir-faire et la qualité de leurs produits que de nombreux conchyliculteurs se sont engagés dans des démarches de labellisation. On retrouve l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC), l’Appellation d’Origine Protégée (AOP), l’Indication Géographique Protégée (IGP) ou encore le Label Rouge.

En conchyliculture, les produits les plus réputés sont :

  • Les huîtres de Marennes-Oléron
  • Les moules de bouchot de la baie du mont Saint-Michel
  • Les huîtres de cancale
  • Les coquilles Saint-Jacques des Côtes-d’Armor.

L’ostréiculture

L’huître est l’un des produits phares de nos côtes françaises. La culture de ces mollusques s’effectue en parcs sur bouchots pour la majorité d’entre elles. Les bouchots sont des pieux en bois immergés ou émergés selon les marées. Le bouchot vient sous doute du terme embouchure, lieu d’origine d’implantation des bouchots. Les ostréiculteurs et mytiliculteurs estimaient que ces endroits spécifiques bénéficiaient des meilleures marées et donc des modifications de salinités les plus favorables pour un meilleur produit.

Dans ce type d’élevage, le mollusque est suivi par l’ostréiculteur de la naissance à l’expédition du produit.

Si la grande majorité des élevages concerne la Magallana Gigas, l’huître creuse, à des fins comestibles, il existe aussi quelques élevages d’huîtres perlières qui sont quant à elles élevées dans le but de produire des perles.

Dans certaines régions touchées par l’algue indigène, la navicule, qui donne une couleur verte aux huîtres, celles-ci sont passées à l’eau claire dans des bassins appelés piscines de claire. Cette pratique a inspiré le nom de ces huîtres spécifiques sous le nom de « fines de claires ».

La mytiliculture

L’élevage des moules est un savoir-faire très ancien. Les premières pratiques remontent au Moyen-Âge. Depuis, la technique s’est beaucoup développée. En Europe, de nombreuses côtes accueillent ce type d’élevages de mollusques.

On distingue aujourd’hui 3 modèles de culture de moules :

  • La mytiliculture sur fond marin
  • La mytiliculture sur cordes
  • La mytiliculture sur pieux.

La majorité de ces cultures sont considérées comme écologiques dans le sens ou aucun produit chimique n’est utilisé. Les mollusques se nourrissent de phytoplanctons présents naturellement dans l’eau de mer. Certains éleveurs se distinguent cependant par leur savoir-faire traditionnel et la qualité de leur produit. Les mollusques sont alors bien charnus et savoureux.