Comment déguster un vin comme les professionnels ?

On aimerait bien faire comme ces experts de la dégustation du vin. Tenant bien droit leurs verres et qui peuvent, sans faute, connaître l’origine et l’appellation du vin. Et ce, rien qu’en regardant, sentant et goûtant le vin. Il y a en a tellement, comment font-ils pour tous les différencier ? Ce n’est pas sorcier, mais c’est une question d’entraînement et tout le monde peut y arriver. Dans cet article, nous allons parcourir les différentes étapes de dégustation d’un vin.

Etape 1 de la dégustation du vin : Regarder

Pour déguster un vin, il ne suffit pas de la goûter ! La première étape consiste à regarder le vin dans le verre. Nous avons tous vu les professionnels faire ça. Mais il regarde quoi au juste ? L’apparence du vin se dit aussi la robe du vin. Quand on regarde un vin, les pros disent qu’ils regardent la robe du vin.

  • La viscosité n’est, en général, pas bon signe pour la qualité du vin. Parce que plus le vin est visqueux, plus il contient des proportions d’alcool ajouté à du sucre.
  • La couleur du vin ne donne pas non plus beaucoup d’indications sur la qualité. C’est principalement le reflet du vin de la luminosité qui peut nous en renseigner plus. Plus le reflet est assez puissant et mieux est la qualité.
  • Un autre aspect physique du vin peut nous éclairer, c’est le côté limpide. Qui signifie la transparence, ou l’aspect plutôt bourbe du liquide. Ces aspects peuvent nous aider à connaître l’origine du vin. C’est pour pouvoir constater ces aspects qu’on tourne le verre pour laisser une trace du passage du vin qu’on appelle le disque du vin. Pour mieux relever les aspects, un arrière-plan de couleur blanche fera mieux ressortir les reflets de luminosité.

Etape 2 de la dégustation du vin : Sentir

La deuxième étape de dégustation du vin comme les professionnels consiste à le sentir. Avec de l’entraînement, on pourra saisir les senteurs, savoir sa composition et éventuellement où il a été produit. C’est l’étape la plus importante après le goûter.

Pour la dégustation du vin, il y a deux nez. Le premier nez consiste à sentir le vin sans le bouger. Le vin devra être tout à fait statique. Vous pourrez sentir trois cas de figure :

  • la premier dont le vin n’émet aucun arôme, on dit alors qu’il est plutôt fermé.
  • Le second cas de figure, c’est qu’il émet peu. On dira qu’il est de nature discrète.
  • Dans le cas contraire, on pourra alors dire qu’il est de nature ouverte.

Pour le second nez, qui est aussi important. En fermant les paupières, on fait le vide instantané dans ses pensées. Les arômes devront vous emporter, se confronter à votre mémoire et à votre vécu.

Tout arôme est lié à une période de notre vie ou à une expérience particulière. Laisser libre cours à vos pensées sans essayer de les diriger. Vous saurez ce que cet arôme évoque pour vous.

Etape 3 de la dégustation du vin : Le goût

Pour le goût, il faut comprendre qu’il ne s’agit pas de boire, mais de déguster. Mettre une petite quantité de vin dans votre bouche et imbibez bien. Vous allez rechercher le côté acide du vin et son degré, c’est le plus simple des goûts à deviner.

Par la suite, se sera le gras. C’est plus du ressenti au niveau de la bouche que du goût. C’est comme si on cherchait une sensation de soie sur la langue. C’est le côté gras du vin. Ces deux perceptions sont surtout pour le vin blanc.

Pour le rouge, on recherchera également les tanins. Ce n’est également pas un goût, mais aussi une sensation en bouche. De légers grains se glissant sur votre langue. Après ces trois sensations et goût, on peut estimer l’équilibre du vin. Tous ces paramètres sont très relatifs et subjectifs. On ne peut pas non plus généraliser les goûts et les ressentit de chacun.

Ce qui semblera un peu acide pour l’un, ne le sera pas forcément pour l’autre. C’est pour cette raison qu’on parle plus d’équilibre que de goût ou de sensation dans la dégustation du vin.

C’est avec beaucoup d’entraînement que vous pourrez ressentir les nuances de chaque arôme, goût et luminosité. Rien ne s’apprend du jour au lendemain. Nous résumons les phases de dégustation du vin :

  • Regarder ;
  • Sentir ;
  • Goûter.